Fresque : "Un chemin de foi, un chemin de vie" par Alexandra Domnec

Accueil | Fresque | Art biblique | Abbaye | Rivière | Mer | Fôret | Enfant | Village | FemmeInstants partagés | Chemin d'artiste | Liens sur toile

Présentation   Histoire, semaine après semaine  Lexique


compatible mobile
Précédent Présentation : Un chemin de vie, un chemin de foi  => Voir la vue générale : l'Histoire, semaine après semaine Suivant
Cliquez pour agrandir...
Huile sur bois de 36 m3, en cours depuis octobre 2013... > Cliquez ici pour voir la fresque 360° en taille maximum

Présentation de la fresque et du projet (Voir cette page en version pdf) 

1/ De quoi s'agit-il ? - 2/ Comment le traduire (4 étapes) - 3/ Sur quoi je m'appuie - 4/ Quel est le but ?

1/ En gros, de quoi s'agit-il ?

A force de peindre des tableaux sur des passages précis de la Bible :  "les paraboles", "la vie de Jésus-Christ", "les signes et les miracles", j'ai l'impression d'avoir découvert quelques pistes. Je vais essayer ici de les peindre "grandeur nature" (tout mon salon) et, si cela m'est donné, peut-être d'en déceler de nouvelles. 

Un sens : Dans toutes ces histoires, il y a un même sens. Vous l'aurez deviné, Dieu.

Une cohérence : Ainsi qu'une cohérence qui nous dépasse.

Une succession d'étapes pour renouer avec la vie :

Je crois qu'il existe un chemin, comme une renaissance, un retour à la vie en 3 jours que j'appelle "un chemin de vie, un chemin de foi*".

Il est composé de 4 étapescomme des marches d'escalier (des degrés), pour nous remettre "debout et en marche" (la traduction de "heureux" en hébreu).
Ceci, en nous réconciliant avec la vie, avec chaque élément qui la compose du visible à l'invisible... jusqu'à, peut-être, se réconcilier avec son créateur.
Et être invités à rentrer dans sa dimension, l'éternité.


Avec lui, retrouver sa place et le sens de sa vie dans le monde qu'il créé.

Mais, attention à la marche ! Comme dans tout escalier, nous avons le choix (depuis Adam et Eve) d'y monter ou d'y descendre. 

* La foi, c'est de croire et d'avoir confiance en quelque-chose ou en quelqu'un (visible ou invisible), un repère. Le prendre comme fondement et tourner sa vie en fonction de ce choix. Nous croyons tous en quelque-chose. La question est de savoir en quoi ou en qui ? Qu'est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ? Qu'est-ce qui est vraiment essentiel dans votre vie ? Vers où se porte mes regards ? Par et vers qui ou quoi ma vie est-elle dirigée ?


Un chemin complet :

Ce chemin nous est annoncé et décrit, dès le début dans la Genèse*, jour après jour. 
Puis ouvert petit à petit, étape après étape, dimension après dimension, par Noé, Abraham, Moïse, jusqu'à son ouverture complète, de la vie à la mort, de la mort à la vie, par son fils Jésus-Christ, sa lumière, son flambeau, qui lui consacre toute sa vie.

* La Genèse, c'est le récit de la création du monde par Dieu en 7 jours.



Comme une croix de vie : (> En savoir plus...)

Je crois que ce chemin, Dieu le créé et l'anime sur 3 axes en même temps... 
croix
L'axe de la vie (est/ouest, de l'alpha à l'oméga) :

C'est l'axe du projet de Dieu. Il est créé avec sa Parole.
Le projet est d'abord annoncé puis accompli. Il s'étend depuis le commencement du monde à l'Est (Genèse) jusqu'à l'éternité à l'Ouest.


L'axe de l'instant partagé (sud/cœur/nord) :

C'est l'axe de l'instant présent partagé avec la Parole de Dieu (axe de la Parole), l'axe de la transformation, de la libération...


L'axe de la Parole (ciel/terre/ciel) :

C'est l'axe de la "Parole" de Dieu (de son souffle, son Esprit, "ruwach" en hébreu et "pneuma" en grec...) qui descend et, en touchant au cœur, créé, donne vie, anime, restaure (nourrir, rétablir, retourne), transforme et libère immédiatement...

Comme un volume en marche (> En savoir plus...)

Avec 3 axes (3D), il est possible de créer un volume, comme un "Tabernacle" ("tente du rendez-vous")*, comme un temple, une église (et par extension, nous tous rassemblés en Jésus-Christ, comme un seul Corps).

"19 Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! 21 Mais il parlait du temple de son corps. 22 C'est pourquoi, lorsqu'il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu'il avait dit cela, et ils crurent à l'Ecriture et à la parole que Jésus avait dite." (Jean 2, 19 - 22)


* Dans la Bible (dans l'Ancien Testament), le "Tabernacle" c'est la "demeure de Dieu". C'est une grande "tente du rendez-vous" entouré d'un parvis (appelé également "Tente de la réunion" ou "d'assignation"). Dieu la commande à Moïse pour y rencontrer son peuple. Cela se passe au cours de l'Exode (Exode 25 à 27 et 35 à 40), quand Dieu sauve le peuple hébreu de sa servitude depuis l'Egypte.

Et ce volume est en mouvement, en marche.
Il s'agit, je pense, du projet de Dieu : l'établissement de son royaume, de sa demeure. Maison dans laquelle nous sommes invités, à chaque instant, à venir vivre avec lui, "Dieu avec nous", et avec les vivants, ceux
(voir la transfiguration Marc 9, 2 - 10) qui depuis la nuit des temps prennent part à cette grande chaîne d'amour, de paix, de joie...

Maintenant, ce n'est qu'une question d'amour, de foi, de confiance, de patience aussi...

"22 Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l'agneau. 23 La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. 24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. 25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura point de nuit. 26 On y apportera la gloire et l'honneur des nations. 27 Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge ; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau." (Apocalypse 21, 22 - 27)

Voir une illustration ludique de la foi : "Quand on croit, tout est possible"

2/ Comment le traduire ? (> Voir la dernière visite complète)

J'ai l'impression que la Bible est comme un grand puzzle. Et que les pièces sont comme une multitude de petits indices que l'on trouve dans les textes. A force de chercher, peut-être est-il possible d'en percevoir quelques images. 

Nous trouvons, par exemple, des indices sur le temps (les saisons, les heures de la journée journée...), sur les couleurs (celles de l'arc-en-ciel), sur les éléments (eau, terre, ciel...), sur les plantes, les senteurs, les animaux, les êtres humains, des scènes de vie (agriculture, élevage, fêtes), sur les nourritures... les choses que l'on rencontre tous les jours, les détails de vie qui, mis bout-à-bout, semblent en réalité avoir un sens... Celui de nous faire découvrir le "Père". 

"6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu." (Jean 14, 6 - 7)

En voici une idée succincte. Je vous présente chaque étape :  

  • par quelques mots, une phrase également qui, peu à peu, prend tout son sens ("italique") et résume tout,
  • par des couleurs, celles de l'arc-en-ciel, le symbole depuis Noé de notre alliance avec Dieu.


 

 Etape 1 : l'hiver, à l'est d'Eden 


 


 

A l'est d'Eden, c'est l'hiver. Les eaux sont mêlées, sans dessus-dessous... On ne distingue pas de limite entre les "eaux du haut" et celles du "bas". Un vrai tohu-bohu (mot hébreu qui signifie "informe et vide")

"1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. 2 La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit (le souffle) de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. (Genèse 1, 1 - 2)


 

est est


 

Ici, c'est la nuit. 

Violet comme l'ombre, le froid, la mer démontée,... la peur, la violence,... l'enfermement, la solitude, la stérilité, le sommeil, l'immobilité, le dégoût... 
La première mort. (Avant, au commencement, il y a le gouffre, le rien, l'oubli... la deuxième mort.) 

Blanc comme une étoile qui luit, une veilleuse dans la nuit...

 Etape 2 : le printemps, toujours à l'est

Et la lumière fut !

3 Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. 4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. 5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour." (Genèse 1, 1 - 5)


 

est


 

Bien que nous soyons toujours à l'Est, les jours s'annoncent plus prometteurs. La terre se réchauffe. C'est le printemps.
Nous quittons la mer orientale qui se trouve à l'extrémité Est du chemin et progressons sur les rives de l'Hiddékel.

"14 Le nom du troisième est Hiddékel; c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. " (Genèse 2, [14)

 

est


 

Blanc, vert et bleu sont les couleurs dominantes de cette saison.

Blanc comme la lumière, les premiers rayons de l'aube, comme l'amandier en fleur, comme les premières récoltes d'orge, comme de l'hysope (l'humilité), comme les oiseaux du ciel...
Blanc comme la lumière du premier jour, comme l'espérance, l'annonce d'une vie nouvelle... C'est l'espace des prophètes.

Bleu comme la rosée, comme l'eau d'une source, comme l'ombre des poissons...
Vert comme la nature qui se réveille... Herbe, arbres fruitiers, verdure...

Lumière pour l'humain, comme l'envie qui renaît, l'appel, l'accueil d'un autre que soi (sacrifice du moi), l'espérance de quelque-chose de nouveau, l'alliance de deux vies (deux colombes), première fécondité,...

Et pour le croyant, c'est le temps du départ vers une libération (Pâque et Pâques), une renaissance, vers une rencontre (baptême) que j'espère, qui vient au devant de moi, qui m'appelle ou que j'appelle,...  

Premier pas, l'amour

"aime"

 Etape 3 : l'été, du sud au nord


 

  coeur  


 

Du sud au nord, les couleurs qui dominent cette étape sont le blanc, le jaune et l'orangé. 


 

coeur

Midi

Blanc comme le parfums enivrants de quelques épices en fleur (henné, safran, nard, myrrhe...), de la myrte, la coriande, le lys des vallées(la pureté)... 
Blanc comme la coriande, la manne, la farine de froment, 
Blanc comme le Gihon jaillant, comme une plage au loin...
Blanc comme, les Tables de la Loi, la lumière du Christ, la colombe,
Blanc comme les troupeaux de brebis, de moutons, comme le lait...

Jaune, comme comme du miel,... 
Jaune comme le soleil de midi, comme les épices, les figues d'un sycomore, comme l'huile, le blé que l'on cultive et que l'on récolte... 
Jaune comme une Terre-Promise, une vallée où coule le lait et le miel, comme l'huile de bénédiction sur la barbe d'Aaron... C'est l'espace des p
rêtres...

Orange, comme le pain que l'on partage (communion, cène)... comme l'or, le bdellium, l'onyx,... 

C'est le temps d'un dialogue, d'une Parole (Chavouot/Fête des Semaines, Pentecôte) qui restaure, qui nourrit, qui construit,... qui rétablit la paix avec l'autre et en soi, le fondement...

Deuxième pas, la paix

"ton prochain comme toi-même"

 Etape 4 : l'automne, à l'ouest


 


 

A l'ouest, les couleurs qui dominent cette étape sont le blanc, le rouge, le pourpre (rouge sur fond noir), le rose (rouge sur fond blanc). 


 

coeur

Coucher de soleil

Blanc comme rassemblement des troupeaux, comme des villes au loin,...
Blanc comme un agneau, l'agneau de Dieu... comme les robes blanches des personnes d'une grande foule rassemblée...

Rouge comme le soleil qui se couche, comme le storax (l'arbre du baume de Galaad, baume réparateur), comme la grenade et le raisin que l'on récolte,...
Rouge comme le vin dans le pressoir, celui que l'on partage, comme le sang de l'alliance, frères de sang,... mais aussi celui de la passion du Christ et de nos frères martyres,...
C'est l'espace du roi.

C'est le temps du grand rassemblement, de la Fête (Souccot, Thanksgiving),... L'envol, même pour quelques instants, dans une autre dimension... Le temps des noces et des festins, le temps de rendre grâce à Dieu, d'avoir de la reconnaissance envers celui qui est à l'origine de tout, qui donne tant de grâces, de joies, de fécondité (créativité), de sens à notre vie... Vivre "Dieu avec nous" !

Troisième pas, la joie

"Dieu".


puis l'envoi... étape 1, l'hiver, à l'Est d'Eden... 


 

coeur


 

Blanc comme l'envol des colombes, comme des porteuses d'espérance...

Rouge comme la terre* dans laquelle on sème le grain (le pain de demain), comme des petits feux* qui partent dans l'hiver, comme la joie de celui qui porte une "bonne nouvelle", celle de l'existence de Dieu, de sa maison et du chemin qui permet d'y venir, ici, maintenant et à chaque instant de notre existence...

"Aime Dieu et ton prochain comme toi-même"

36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Matthieu 22, 36 - 39)

* Rouge/terre/feux : en hébreu, l'homme, "Adam" signifie "terre rouge".
C'est une image pour parler des gens qui portent, comme des petites lanternes, la Parole de Dieu dans le monde.

"Où es-tu ?" :

Alors à ceux qui disent "Dieu existe-t-il ?
J'aurais bien envie de répondre, en citant la première question que pose Dieu à l'humanité : "Où es-tu ?"*


* "où es-tu ?" est la première question que Dieu a posée à l'humanité quand pour la première fois, celle-ci a fait un choix ; Choix qui, semble-t-il, déclenchera un mouvement et ici, davantage une chute dans l'escalier. 

6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.
7 Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. 8 Alors ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.
9 Mais l'Eternel Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ? (Genès 3, 6 - 9)

22 L'Eternel Dieu dit : Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. 23 Et l'Eternel Dieu le chassa du jardin d'Eden, pour qu'il cultivât la terre, d'où il avait été pris. 24 C'est ainsi qu'il chassa Adam; et il mit à l'orient du jardin d'Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie. (Genèse 3, 22 - 24)


3/
Sur quoi je m'appuie ?

Un partage 

Je m'appuie sur la Bible, sur mon expérience de peintre de la Bible, sur différentes autres sources (prédications, homélies...), échanges avec des pasteurs et des prêtres et sur les discussions que cette peinture provoque chez ceux que je rencontre (croyants de différentes religions et confessions, non-croyants, adultes ou enfants...).


 

Le modèle du Tabernacle 


Tabernacle de Timna, une réplique réalisée en 1986 par les allemands
Photo: "Tabernacle model from above" sur le site BiblePlaces.com
Voir aussi le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tabernacle_(Bible)

Par ailleurs, le plan de ce chemin s'est construit sur le modèle du tabernacle* et des 7 jours de la création dans la Genèse. Je vous ferai découvrir peu à peu les parallèles que j'y ai perçu.

"9 Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer." (Exode 25, 9)

* Dans la Bible (dans l'Ancien Testament), le "Tabernacle" c'est la "demeure de Dieu". C'est une grande "tente du rendez-vous" entouré d'un parvis (appelé également "Tente de la réunion" ou "d'assignation"). Dieu la commande à Moïse pour y rencontrer son peuple. Cela se passe au cours de l'Exode (Exode 25 à 27 et 35 à 40), quand Dieu sauve le peuple hébreu de sa servitude depuis l'Egypte.


 

L'arc-en-ciel 

arc

Enfin, il repose sur une idée de peintre. Relier chaque étape à des couleurs, celles de l'arc-en-ciel et ainsi, retrouver à travers elles les signes de notre alliance (comme le bleu de l'eau, le jaune de l'huile, l'orange du pain, le rouge du vin...), celle de "Dieu avec nous".

"12 Dieu dit : Voici le signe de l'alliance que je place entre moi et vous, ainsi que tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour toutes les générations, pour toujours : 13 je place mon arc dans la nuée, et il sera un signe d'alliance entre moi et la terre. 14 Quand j'aurai rassemblé des nuages au-dessus de la terre, l'arc apparaîtra dans la nuée, 15 et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous, ainsi que tous les êtres vivants, et les eaux ne se transformeront plus en déluge pour anéantir tous les êtres. 16 L'arc sera dans la nuée, et je le regarderai pour me souvenir de l'alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants qui sont sur la terre. 17 Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l'alliance que j'établis entre moi et tous ceux qui sont sur la terre." (Genèse 9, 12 - 17)


4/ Quel est le but ?

  • Lire la Bible autrement. Et comme je suis peintre, essayer de peindre les mots, leur donner du relief, chercher à les placer de façon cohérente en respectant l'échelle, la dimension, les axes principaux, les perspectives, un point de repère... Tous ces mots qui trouvent une résonance dans la Bible.  
  • Peindre en cheminant chaque jour avec une grande joie. Chercher Dieu, en essayant de suivre les traces de Noé, Abraham, Moïse, et en particulier les pas de Jésus-Christ qui en donne le sens. 
  • Dans un monde d'images violentes, semer des images de paix, de joie, d'amour et d'espérance. Et pourquoi pas à la croisée du chemin, toucher l'inconnu, le prochain, et lui donner envie de cheminer à son tour...

"6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu." (Jean 14, 6 - 7)


 

Bonne promenade !

Alexandra Domnec, peintre biblique

haut

© Alexandra Domnec, tous droits réservés - Janvier 2018 - Pour me contacter : alexandra@domnec.com