Cliquez pour zoomer...
Huile sur toile - 65 x 54 cm (15 F) - Mai 2011

Appel des disciples

Marc 1, 14 - 20

14 Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée. Il proclamait l'Evangile de Dieu et disait : 15 « Le temps est accompli, et le Règne de Dieu s'est approché : convertissez-vous et croyez à l'Evangile. »

16 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter le filet dans la mer : c'étaient des pêcheurs. 17 Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » 18 Laissant aussitôt leurs filets, ils le suivirent. 19 Avançant un peu, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, qui étaient dans leur barque en train d'arranger leurs filets. 20 Aussitôt, il les appela. Et laissant dans la barque leur père Zébédée avec les ouvriers, ils partirent à sa suite.

(d'après la TOB Traduction Œcuménique de la Bible)

Le tableau semaine par semaine...
Document à télécharger ou à imprimer (669 ko)
Retour

La scène

Nous sommes au bord du Lac de Tibériade (Mer de Galilée). J'ai choisi un lever de soleil, pour évoquer le début du Ministère du Christ et de ses disciples.

La scène se déroule juste au moment où les 4 disciples s'en vont à la suite du Christ (groupe vers la droite). Les autres personnages sont placés à gauche. Ils sont affairés et ne voient pas forcément ce qui se passe,... enfin pas tous !

Un grand arbre central sépare le tableau en deux et crée par sa ramure imposante des zones d'ombre et de lumière franches. Sorte d'"arbre de vie", il symbolise la limite et le passage dans la "vie nouvelle".

Il est également un lien symbolique par rapport à l'Ancien Testament. Parmi les grands personnages de celui-ci, j'ai choisi Abraham, le "père des croyants". Pour le symboliser, j'ai choisi la forme d'un probable descendant des térébinthes de Mamré (Genèse 18, 1 - 15)1, celui sous lequel se trouvait Abraham, lors de l'apparition des trois hommes...

Remarque : Comme dans chacun de mes tableaux bibliques, je peins une scène du Nouveau Testament dans laquelle j'introduis symboliquement des liens avec l'Ancien Testament et le monde d'aujourd'hui. L'arbre central et le sel m'ont permis de créer ces liens.

Le message

Devenir "disciple", c'est peut-être...

  • Entendre l'appel, malgré le bruit et dire "oui"

En prenant un peu de recul, il est possible de voir que l'ensemble du tableau bascule vers la gauche. La composition et la disposition des personnages ont pour objectif d'illustrer la volte-face immédiate des nouveaux disciples, leur "changement radical", à contre-courant...

  • Recentrer son intérêt

Devenir "disciple", c'est peut-être aussi empreinter un long chemin de plus en plus lumineux, comme celui devant lequel nous nous trouvons. Descendre au fond de soi, le regard tourné vers le Christ, avec ses pas dans le sable comme guide.

C'est peut-être également, faire un échange : à l'image des filets de pêche étendus sur le sol comme de riches manteaux, c'est déposer l'inutile, s'en dépouiller et s'en libérer.
Ainsi que le dit le Christ (Matthieu 6, 33) "Cherchez d'abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît."

  • Porter sa croix (symbolisée par l'ombre du mat du bateau sur l'un des filets)

Sur le chemin, les dénivelés sont forts (le décalage avec le monde s'accroit, les coups sont d'autant plus violents). Le vent (courant du monde) en pleine figure en haut des crêtes a vite fait de nous faire vaciller, d'effacer les traces dans le sable. Dans les creux, à l'ombre, nous ne voyons plus rien.
Nous nous perdons et c'est dur...

D'autre part, comme dit le Christ (Marc 14, 38)2 "L'esprit est plein d'ardeur, mais la chair est faible." Or passer son temps à s'égarer, c'est fatigant et agaçant...

N'empêche, c'est un beau chemin et le coeur léger, nous ne sommes pas pressés ! Peut-être aussi, qu'à force de marcher tranquillement, nous musclons notre foi, nous apprenons à respirer et à garder l'objectif en vue !?...

  • Partager le sel

Au début du chemin, une jeune femme et quatre enfants, entourent des sacs. Sur l'un d'eux est inscrit : "", ce qui signifie "sel" en hébreu. Ici, il est utilisé pour saler le poisson3 afin de lui donner du goût et de le conserver.

La jeune femme se trouve du côté sombre du tableau (le monde) et distribue du sel aux enfants.
Le disciple, c'est peut-être aussi celui qui a reçu, "mis du sel dans sa vie" et à son tour qui transmet aux plus jeunes ou à ceux qui reçoivent la "Bonne Nouvelle" comme des enfants, le goût et le moyen de le conserver4. Cette image renvoie à un texte de Matthieu (Mt 5, 13 et 14)5 "Vous êtes le sel de la terre [...]
Vous êtes la lumière du monde".

 


Les références

1/ Chênes de Mamré

Genèse 18, 1 - 15 Apparition de Mamré
1Le SEIGNEUR apparut à Abraham aux chênes de Mamré alors qu'il était assis à l'entrée de la tente dans la pleine chaleur du jour. 2Il leva les yeux et aperçut trois hommes debout près de lui. A leur vue il courut de l'entrée de la tente à leur rencontre, se prosterna à terre 3et dit : « Mon Seigneur, si j'ai pu trouver grâce à tes yeux, veuille ne pas passer loin de ton serviteur. 4Qu'on apporte un peu d'eau pour vous laver les pieds, et reposez-vous sous cet arbre. 5Je vais apporter un morceau de pain pour vous réconforter avant que vous alliez plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur. » Ils répondirent : « Fais comme tu l'as dit. »

6Abraham se hâta vers la tente pour dire à Sara : « Vite ! Pétris trois mesures de fleur de farine et fais des galettes ! » 7et il courut au troupeau en prendre un veau bien tendre. Il le donna au garçon qui se hâta de l'apprêter. 8Il prit du caillé, du lait et le veau préparé qu'il plaça devant eux ; il se tenait sous l'arbre, debout près d'eux. Ils mangèrent 9et lui dirent : « Où est Sara ta femme ? » Il répondit : « Là, dans la tente. » 10Le SEIGNEUR reprit : « Je dois revenir au temps du renouveau et voici que Sara ta femme aura un fils. » Or Sara écoutait à l'entrée de la tente, derrière lui. 11Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge, et Sara avait cessé d'avoir ce qu'ont les femmes. 12Sara se mit à rire en elle-même et dit : « Tout usée comme je suis, pourrais-je encore jouir ? Et mon maître est si vieux ! » 13Le SEIGNEUR dit à Abraham : « Pourquoi ce rire de Sara ? Et cette question : “Pourrais-je vraiment enfanter, moi qui suis si vieille ? ” 14Y a-t-il une chose trop prodigieuse pour le SEIGNEUR ? A la date où je reviendrai vers toi, au temps du renouveau, Sara aura un fils. » 15Sara nia en disant : « Je n'ai pas ri », car elle avait peur. « Si ! reprit-il, tu as bel et bien ri. »

2/ "L'esprit est plein d'ardeur, mais la chair est faible."

Marc 14, 32 - 42 A Gethsémani
32 Ils arrivent à un domaine du nom de Gethsémani et il dit à ses disciples : « Restez ici pendant que je prierai. »

33 Il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean. Et il commença à ressentir frayeur et angoisse. 34 Il leur dit : « Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez. » 35 Et, allant un peu plus loin, il tombait à terre et priait pour que, si possible, cette heure passât loin de lui. 36 Il disait : « Abba, Père, à toi tout est possible, écarte de moi cette coupe ! Pourtant, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! » 37 Il vient et les trouve en train de dormir ; il dit à Pierre : « Simon, tu dors ! Tu n'as pas eu la force de veiller une heure ! 38 Veillez et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation. L'esprit est plein d'ardeur, mais la chair est faible. » 39 De nouveau, il s'éloigna et pria en répétant les mêmes paroles. 40 Puis, de nouveau, il vint et les trouva en train de dormir, car leurs yeux étaient appesantis. Et ils ne savaient que lui dire. 41 Pour la troisième fois, il vient ; il leur dit : « Continuez à dormir et reposez-vous ! C'en est fait. L'heure est venue : voici que le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs. 42 Levez-vous ! Allons ! Voici qu'est arrivé celui qui me livre. »

3/ Poisson / chrétien

Un jeu de mot a permis d'associer le poisson (Ichtus en grec) au Christ. Si l'on prend le mot Ichtus comme un sigle, les chrétiens on inventé une petite confession de foi sur la base de ce sigle, Jésus-Christ est l'Ichtus:

I comme Iesous = Jésus
CH comme CHristos = Christ
TH comme THeou = de Dieu
U comme Uios = Fils
S comme Soter = Sauveur.
= Jésus-Christ est le Fils de Dieu, le Sauveur

Source : "Illustrations chretiennes des premiers siecles" http://eretoile.org/

4/ Le sel conserve

Déjà dans l'Ancien Testament (Lv 2, 13), le sel sur les offrandes semble être une façon symbolique de sceller une alliance perpétuelle avec Dieu en salant les offrandes.

Lévitique 2, 13
13 Sur toute offrande que tu présenteras, tu mettras du sel ; tu n'omettras jamais le sel de l'alliance de ton Dieu sur ton offrande ; avec chacun de tes présents, tu présenteras du sel.

5/ "Vous êtes le sel de la terre [...] Vous êtes la lumière du monde"

Matthieu 5, 13 - 16
13 « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel perd sa saveur, comment redeviendra-t-il du sel ? Il ne vaut plus rien ; on le jette dehors et il est foulé aux pieds par les hommes.

14 « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une hauteur ne peut être cachée. 15 Quand on allume une lampe, ce n'est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur son support, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. 16 De même, que votre lumière brille aux yeux des hommes, pour qu'en voyant vos bonnes actions ils rendent gloire à votre Père qui est aux cieux.

Retour vers le haut


graine© Alexandra Domnec, tous droits réservés - mise à jour : mai 2011 - Pour me contacter : alexandra@domnec.comgraine