Fresque : "Un chemin de foi, un chemin de vie" par Alexandra Domnec

Accueil | Fresque | Art biblique | Abbaye | Rivière | Mer | Fôret | Enfant | Village | FemmeInstants partagés | Chemin d'artiste | Liens sur toile
Précédent Cette semaine : De Soukkot à Thanksgiving (?) (14 avril 2019) => Voir mes notes   
thinksgiving
Huile sur toile - 65 x 54 cm - 15 F

 
Notes
thinksgiving L'esquisse du premier tableau : "de Soukkot à Thanksgiving (?)"

De quoi s'agit-il ?
  • La Fête des Tentes (Soukkot, "fête des cabanes", "fête des tabernacles", "la Fête") : dans l'Ancien Testament, c'est une grande fëte, un grand rassemblement. Elle demande à "tout indigène en Israël" de demeurer dans sa tente en souvenir des tentes (= soukkot) dans lesquelles ils ont résidé durant l'Exode. Elle commémore l'assistance divine dont ils ont bénéficié durant toute cette période. Une façon de nous souvenir combien l'homme est fragile, perdu sans Dieu et de lui rendre grâce de sa présence et de ses bienfaits.
  • Un Thanksgiving universel ? Zacharie, dans l'Ancien Testament, l'un des derniers prophètes, annonce que la « fête des tentes » deviendra, aux temps messianiques, un festival universel au cours duquel toutes les nations alentours se rendront à Jérusalem pour se prosterner devant Dieu et pour célébrer la fête des Cabanes, sous peine de ne plus être "favorisées par la pluie". 
  • Les Noces de l'agneau dans le Nouveau Testament : tout ceci n'est qu'un avant goût de la grande fête annoncée, celle des Noces de l'agneau (Apocalypse) avec son épouse, la "fille de Sion" (Esaïe xx), la "Jérusalem nouvelle" (Apo 21).  
Comment le traduire ?
  • Pour symboliser la Fête des tentes de l'Ancien Testament, j'ai dessiné en haut à gauche, des cabanes derrière une vigne. Celle-ci est une image du "Peuple de Dieu" dans l'Ancien Testament. C'est également une alégorie des 144 000 de l'Apocalypse (12 tribus des fils d'Israël x 12 000 - Apo 7, 4 - 8). 
  • Pour symboliser les "Noces de l'agneau", j'ai dessiné un agneau lumineux comme un flambeau au milieu d'une "foule innombrable" (Apo 7, 9 - 12), placée à la suite du troupeau, une foule en liesse, avec des instruments de musique (Psaume 150), des palmes (entrée dans la "Jérusalem nouvelle" à l'image de la fête des rameaux)...  
    Une coupe de vin symbolise le sang de l'agneau, l'alliance nouvelle, avec ce même sang qui coule dans les veines des enfants de Dieu rassemblés.
    Nous sommes aux portes de la Jérusalem nouvelle (Apo 21) que j'ai symbolisée pour l'instant comme une sorte de sas lumineux entre le ciel et la terre, un passage dans lequel dès à présent il est possible de rentrer, de sortir et d'être "auprès de Dieu".
  • Ambiance générale : C'est la fin du jour et de l'année agricole. Les paniers de fruits, le raisin en abondance, le vin des premières vendanges nous situent dans le temps vers septembre/octobre. Le troupeau rassemblé en bas à gauche symbolise pour l'élevage le grand rassemblement des troupeaux.
Ici, le projet de Dieu est accompli : nous sommes rassemblés, comme une grande famille,  dans sa demeure, son Temple. Et, cette foule immense lui "rend grâce" (thanksgiving). Elle rend grâce à celui qui s'est rendu de plus en plus proche, à celui qui nous accueille comme ses enfants, à notre père, Abba !
Haut
Annexe

Recherche (en cours) de quelques extraits de textes de la Bible


Ancien Testament : 




Nouveau Testament : 



© Alexandra Domnec, tous droits réservés - 14 avril 2019 - Pour me contacter : alexandra@domnec.com