Montagne des oliviers, pause ! par Alexandra Domnec

RETOUR ACCUEIL - Présentation du tableau - Page de réf.
Google
Translate
 

L'avancée du jour : pas 3, mais 4 disciples !!? (28/07/22)
Alexandra Domnec
Huile sur toile (81 x 65 cm)
14ème idée : Qui sont ces 4 disciples ? => 1ère approche : l'identification
Alexandra Domnec
"3 Il s'assit sur la montagne des oliviers, en face du temple. Et Pierre, Jacques, Jean et André lui firent en particulier cette question : 4 Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que toutes ces choses vont s'accomplir ?" (Marc 13:3)



Il n'y a pas 3, mais 4 disciples qui sont appelés par Jésus à le suivre sur la montagne des oliviers... Etonnant !



Pour commencer, donc, je rajoute "André", contre le tronc de l'arbre de droite. (voir avant)

Pourquoi André ?

Parce que j'étais persuadée qu'il y avait, comme c'est souvent le cas dans les moments de grandes révélations, que les  3 "très proches" de Jésus, c'est-à-dire le trio "Pierre, Jacques et Jean" (voir page de réf. "3"). On les retrouve lors de la Transfiguration, à Gethsémané, lors du miracle de la fille de Jaïros (=> voir tableau / livre ), ... 


Donc ici, il y a 4 disciples, "Pierre, Jacques, Jean et André" ...
"Qu'est-ce que cela" ?  Faut-il y voir quelque-chose ? 


Texte de références ? 

Cette information se trouve dans le texte de Marc. Matthieu et Luc n'y font pas allusion.

"3 Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?" (Matthieu 24:3)

"3 Il s'assit sur la montagne des oliviers, en face du temple. Et Pierre, Jacques, Jean et André lui firent en particulier cette question : 4 Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que toutes ces choses vont s'accomplir ?" (Marc 13:3)

"7 Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses vont arriver ?" (Luc 21:7)



L'évangéliste Marc, l'auteur ?


L'évangéliste Marc est, pourrait-on dire, le "journaliste" parmi les 4 évangélistes (cf. "petit dico de théo")... Son évangile est un "récit".

Il est le plus court et pourtant il contient toujours des détails surprenants qu'une lecture rapide ne décelle pas toujours, mais qu'une comparaison avec les autres évangiles peut révéler...

Par ailleurs, à force de peindre ces textes, je me suis aperçue que les noms des personnes, des lieux, des villes... sont très souvent des indicateurs précieux pour percevoir le sens de l'histoire. Ils peuvent faire référence à d'autres histoires de la Bible (de l'Ancien Testament par exemple). L'étymologie des noms, en particulier en hébreu, est souvent source de sens. Je crois que la Bible est remplie de petits morceaux de pain laissés pour nous intriguer... "Qu'est-ce cela ?" ... pour nous mettre l'eau à la bouche. Pour que nous allions plus avant dans la Parole et de ce fait que nous cheminions avec elle...

Donc je me suis dit que si l'évangéliste Marc avait pris soin d'écrire le nom de ces 4 disciples, c'est que c'était peut-être le début d'une enigme. Alors, je cherche...

... je cherche et la peinture à l'huile a quelque-chose de bon, c'est qu'elle impose entre deux séances (séchage) ce temps de recul, de recherche et de méditation. 



Qui sont-ils ? Et que signifie leur(s) nom(s) ?

"16 Voici les douze qu'il établit : Simon, qu'il nomma Pierre, 17 Jacques, fils de Zébédée, et Jean, frère de Jacques, auxquels il donna le nom de Boanergès, qui signifie fils du tonnerre, 18 André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Cananite 19 et Judas Iscariot, celui qui livra Jésus" (Marc 3:13-19)


Les deux frères
  • Simon Pierre : "Simon" vient en hébreu de "Shimown" = "Siméon" et signifie "qui écoute, qui entend". 
    Il est appelé "Pierre" ("petros" = "un roc ou une pierre") par Jésus dans les 3 premiers évangiles. Ou "Céphas" ("Kephas" en hébreu = "pierre, roc" d'origine araméenne) "ce qui signifie Pierre" chez Jean (Jean 1:42) et dans les lettres de Paul.
  • André se dit "Andreas" en grec et signifie "virilité", vient de "aner" en hébreux ... avec semble-t-il une idée d'"époux" (?).
    Il est le frère de Simon Pierre. Il vit à Betsaïda et il est pêcheur avec son frère. D'abord un disciple de Jean-Baptiste (selon Jean), il est l'un des 2 premiers disciples de Jésus (selon Marc et Matthieu), puis un des apôtres. Il aurait été également crucifié.


Les deux fils de Zébédée, " auxquels il [Jésus] donna le nom de Boanergès, qui signifie fils du tonnerre" (Marc 3:17)
  • Jacques se dit "lakobos" en grec = "qui supplante", variante de Jacob en hébreu, communément appelé Jacques le majeur ou l'ancien.
    Lui et son frère Jean, sont fils de Zébédée (de "Zabdiy" = "dotation" en hébreu => "l'Éternel a donné") et de Salomé. Il est disciple de Jésus puis un apôtre. Il est tué par Hérode (Actes 12).
  • Jean se dit "Ioannes" en grec  = "l'Éternel a fait grâce", vient de "Yowchanan" en hébreu "Jochanan" = "l'éternel a gracié ".
    Frère de Jacques le majeur, il est "le disciple que Jésus aimait", celui qui "était couché sur le sein de Jésus." (Jean 13:23). Il est également un des apôtres de Jésus, l'écrivain du 4ème Évangile et l'auteur du livre de l'Apocalypse. Il est dit de lui à la fin de l'évangile de Jean :  
"20 Pierre, s'étant retourné, vit venir après eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s'était penché sur la poitrine de Jésus, et avait dit : Seigneur, qui est celui qui te livre ? 21 En le voyant, Pierre dit à Jésus : Et celui-ci, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? 22 Jésus lui dit : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi. 23 Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait point. Cependant Jésus n'avait pas dit à Pierre qu'il ne mourrait point ; mais : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ?" (Jean 21:15-23)



Remarque : Deux à deux ?

En somme, il y a deux fois deux frères. Peut-être y-a-t-il là quelque-chose à comprendre ?

Ca me rappelle le fait que Jésus envoie souvent ces disciples "deux à deux" (voir page de réf. "2"). Par exemple lorsqu'il envoie les 12 en mission, puis les 70 ou les 2 chercher l'ânon avant de rentrer dans Jérusalem...

"Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs." (Marc 6:7)

"Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller." (Luc 10:1)

"1 Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, et qu'ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux disciples, 2 en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les-moi. 3 Si quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il les laissera aller." (Matthieu 21:1-3)

Nous verrons plus tard...


  Haut  
© Alexandra Domnec, tous droits réservés - Mis à jour le 2 août 2022 - Google Translate - Pour me contacter : info@domnec.com