Les Béatitudes, Heureux... (Matthieu 5, 1 - 12)
par Alexandra Domnec
Retour
Cliquez pour agrandir...
Huile sur toile - Dimensions 65 x 54 cm (15 F) -  Août 2011

Le tableau, semaine après semaine   
 Description du tableau       

Voir l'animation réalisée avec ce tableau pour les Secondes du Lycée Montalembert

Texte de la Bible    

Le sermon sur la montagne

1 A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent de lui. 2 Et, prenant la parole, il les enseignait :

Les béatitudes

3 « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux.
4 Heureux les doux : ils auront la terre en partage.
5 Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.
7 Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.
8 Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.
9 Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu.
10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.
11 Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi. 12 Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

(d'après la TOB Traduction Œcuménique de la Bible)

Description

Le "Sermon de la montagne", des exemples de tableau

En général, les peintres peignent une scène présentant Jésus-Christ au milieu d'une foule de ses disciples, en train de les enseigner (main levée).

  • Fra-Angelico, 1436 - 1443
  • Gustave Doré, 1866
  • Carl Heinrich Bloch, 1890
  • James Joseph-Jacques Tissot, 1895
  

Peintre de la Bible et des mots

1/ Que signifie le mot "heureux" ?

Dans la Bible, le mot "heureux" est partout (a priori 365 fois).

Et ici, on le trouve 8 fois. Il s'agit, dans l'évangile de Matthieu, du premier discours public de Jésus-Christ. Je pense qu'il faut le voir comme un message. L’Evangile, c'est avant tout une bonne nouvelle : celle du bonheur et de la joie.

  • En hébreu, le mot "heureux", "ashar" vient d'un verbe "esher" et signifie "être debout et en marche".
  • En latin (d'où le nom des Béatitudes), le mot "heureux" : "beatitudo" signifie le "bonheur".
  • En grec, le mot "heureux", « μακαριος » est une "joie intérieure" (non liée aux circonstances de la vie).

1ère idée : Heureux = être debout et en marche

Au lieu de peindre une scène, j'ai cherché à peindre un mouvement : celui dêtre "debout et en marche", quelques-soient les difficultés.

Donc, sur un chemin fait de haut et de bas, comme la vie.

1ère esquisse

2/ La rencontre de 2 proches

"Heureux les...

"Heureux ceux qui...

- humbles de coeur..."
- doux..."

- miséricordieux*..."
- ceux qui font œuvre de paix..."

- pleurent..."
- ont faim et soif de la justice..."
- sont persécutés pour la justice..."
- lorsque l'on vous insulte..."

* Miséricorde : bonté ou bonne volonté

J'ai l'impression qu'il y a deux types d'heureux, un peu comme des vases communiquants :

  • ceux qui sont pleins et qui "donnent"
  • et ceux qui sont vides ou dans la souffrance et qui "reçoivent",

puis inversement...

2eme idée : un résurrection au quotidien

Pour illustrer cet échange fondamental, j'ai créé la rencontre de 2 personnages centraux.

L'un, à gauche, semble "à bout de souffle", épuisé ou peut-être triste ou désespéré... L'autre, à droite, semble vouloir l'aider, lui donner envie de lever les yeux, de se relever, de se remettre debout et en marche...

Je crois que dans notre vie de tous les jours, nous sommes des fois l'un et des fois l'autre. Des fois vides, nous avons besoin d'aide, celle d'un "bon Samaritain" (Luc 10, 25 - 37) qui nous prend la main.

Et l'heure suivante, nous serons peut-être celui qui va donner un peu de goût et de lumière au suivant... "Vous êtes le sel de la terre [...] Vous êtes la lumière du monde..." (Matthieu 5, 13 - 16).

Une "résurrection* au quotidien."

Et chaque jour, cette "relation d'amour", de celui qui reçoit et de celui qui donne, est un peu comme deux jambes qui marchent et qui font avancer l'Heureux.

* Résurrection : les mots "se lever" (comme on se lève le matin), "se relever", "réveiller", "faire lever", "relever", "ressusciter", "résurrection"... ont la même origine. Il s'agit des verbes grecs "egeiro" ou "anistemi".

3/ La rencontre avec Dieu

Dans l'Evangile de Matthieu, ce texte constitue le premier discours public du Christ. Et, j'ai eu la sensation qu'il était en train d'annoncer le résumé condensé de toute sa vie.

3eme idée : une croix de vie

Le tableau s'est donc monté de lui-même sur une "croix de vie" composée de plusieurs chemins qui se croisent, à chaque instant : Dieu, Jésus-Christ et l'Esprit Saint sur notre chemin.


Le bonheur évangélique "être heureux" dès maintenant, n'est pas un état mais une démarche. C'est une recherche et une rencontre.


La Source (symbolisée dans le schéma par la flèche bleue et dans la peinture par la rivière venant de droite)

C'est Dieu qui descend à notre rencontre. Comme une pause rafraîssante à l'ombre d'un arbre, après une errance dans le désert (du monde).

"1 Heureux l'homme" [...] "3 Il est comme un arbre planté près des ruisseaux : il donne du fruit en sa saison et son feuillage ne se flétrit pas ; il réussit tout ce qu'il fait.... " (Psaume 1, 1 et 3)

Le chemin du Christ (symbolisé dans le schéma par la flèche orange et dans la peinture par le sommet d'une colline, au loin, blanc lumineux).

C'est à la fois la visée, l'objectif d'un cheminement, la vigie, le chemin à (re)chercher... et à la fois le "comment y arriver ?", avec des instructions de route et le soutien.

L'Esprit Saint (symbolisé dans le schéma par le rond jaune et dans la peinture par une nuée de lucioles au grés du vent. Il est centré sur la rencontre des 2 personnages)

C'est la lumière intérieure qui éclaire notre chemin, le souffle qui nous anime et qui nous accompagne pour (re)trouver le chemin du Christ.

Le chemin humain (symbolisé dans le schéma par des traits en pointillés marrons et dans la peinture par un chemin escarpé et fleuri).

C'est notre chemin de vie terrestre et personnel, d'un aspect chaotique, quelque-fois injuste et difficile, quelque-fois joyeux, harmonieux et paisible... et fécond dès que nous sommes 2.

4/ Nature et symbole

4eme idée : les plantes symbolisent les béatitudes

J'ai choisi symboliquement des plantes pour représenter chaque béatitude suivant plusieurs paramètres :

  • l'iconographie des peintres et de la tradition chrétienne,
  • le langage des plantes
  • et leur existence sur le Mont des Béatitudes en cette saison, c'est-à-dire au printemps.

J'ai choisi cette saison pour évoquer le début du Ministère du Christ. Le tableau en présente un aperçu synthétique.

Humble*

violette odorante

Doux

Bleuet, blé et orge

Triste

Chardon globe

Juste

Iris

Miséricordieux

Guimauve

Pur

Lys

Paix

Olivier

Persécuté

Anémone rouge

Joyeux

Cédrat

* Humble : Suivant les traductions, nous trouvons les mots "cœur" ou "esprit". Dans l'Ancien Testament, le coeur signifie ce que nous entendons aujourd'hui par l'esprit et les reins signifient ce que nous entendons aujourd'hui par le coeur ; d'où certaines confusions dans la façon de lire les différentes traductions.
Détail sur le choix des plantes   

5/ Et comment les disposer ?

5eme idée : à l'image des alliances avec Dieu

Elles sont réparties par type d'"alliance", autre mot pour dire "Testament".

  • A droite, j'ai placé les béatitudes (comme la paix, la justice et la pureté) qui ressemblent, selon moi, davantage à l'image que j'ai de Dieu dans l'Ancien Testament, celui de la Loi de Moïse, un Dieu juste.
    Ex: "8 Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu."

  • Au milieu, j'ai placé les béatitudes (comme la tristesse, la persécution et la joie) représentant davantage le chemin humain, le côté chaotique de notre vie terrestre quelque-fois injuste et difficile, quelque-fois joyeux, harmonieux et paisible...
    Ex: "11 Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi."

  • Et à gauche, j'ai placé les béatitudes (comme la douceur, la miséricorde et l'humilité) qui me font davantage penser à l'image de Dieu dans le Nouveau Testament, celui que le Christ nous fait découvrir, un Père aimant.
    Ex: "4 Heureux les doux : ils auront la terre en partage."

6/ Recherche d'un lieu

Nous sommes sur l'un des coteaux bordant le Lac de Tibériade.
Mais, où exactement ?

Les textes ne donnent pas d'indications exactes de l'emplacement du Mont des Béatitudes. La colline la plus probable, jadis connue sous le nom de Mont Eremos, se situe entre Capernaüm et Tabgha, juste au-dessus de la "Crique du Semeur".

Elle est reconnue pour ses propriétés acoustiques et sa grande capacité (environ 10 000 personnes).

Depuis ce point de vue, une personne au bord de l'eau n'est qu'un petit point, mais elle entend distinctement le discours d'une personne au sommet. La vue du mont des Béatitudes donne sur la plaine fertile de Génésareth.

Pour mon tableau, j'ai donc recherché un lieu proche du Mont des Béatitudes, juste avant une rivière (Psaume 1), avec le lac à ma gauche pour que le mont à atteindre soit en haut à droite de ma toile. 


Détail sur la recherche du lieu   

6eme idée : Le chemin éclairé par la lumière venant du Mont des Béatitudes

Nous sommes en milieu d'après-midi. J'ai choisi cette heure, pour que selon sa situation géographique, la lumière du soleil éclaire le Mont des Béatitudes (en haut à droite) et arrive jusqu'à nous.

Finalement j'ai trouvé un point précis (voir sur la carte). La rivière se nomme : Nahal Korazim ou Nahal Chorazin.

7/ Réalisation : ce que ça donne au final !

7eme idée : Création d'un diaporama

A partir de là, j'ai cherché des photos du lieu et j'ai fait un montage photo du panorama que j'imagine (voir le panorama).

Nous sommes sur l'un des coteaux bordant le Lac de Tibériade, en milieu d'après-midi. C'est le printemps en Galilée.

La scène se déroule sur un petit sentier escarpé menant à ce mont où se trouvent le Christ, ses disciples et la foule. Il est bordé de fleurs, d'arbres et une rivière traverse le tableau de droite à gauche. Nous arrivons sur deux personnages...

Joyeux sur le chemin !

  Voir le montage du tableau, semaine après semaine (2:22mn)

Haut
© Alexandra Domnec, tous droits réservés - Pour me contacter : alexandra@domnec.com