Fresque : "Un chemin de foi, un chemin de vie" par Alexandra Domnec

Accueil | Fresque | Art biblique | Abbaye | Rivière | Mer | Fôret | Enfant | Village | FemmeInstants partagés | Chemin d'artiste | Liens sur toile

Présentation de la fresque   Son histoire  Lexique
Précédent Cette semaine : Où es-tu ? (1er avril 2018) => Voir mes notes    Suivant
Jésus Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !... Et nous ? Où sommes-nous dans ce qui pourrait être un plan ?
Tabernacle
Huile sur bois de 36 m3, en cours depuis octobre 2013...

 
Notes

Précédemment, je vous ai proposé une promenade sur l'ensemble du chemin de cette fresque, ainsi qu'une image 360°. (> voir la page précedente)
Ce mois, je vais essayer de répondre à une question : "où es-tu ?", première question de Dieu à l'humanité....

Et ce n'est pas si simple d'y répondre... ce qui m'amène d'ailleurs à poser d'autres questions...

1/ "Où es-tu ?" (Genèse 3, 9)
  • A première vue, je suis en France.
  • Avec une vision de peintre, je dirais que j'évolue dans mon atelier, une volume de 36m3 que j'essaye de peindre depuis 2013... Joli chiffre entre nous soit dit (12 x 3).
  • Avec une vue de l'esprit, je dirais que je marche sur un chemin des 4 saisons, chemin de foi aux couleurs de l'arc-en-ciel. (> voir janvier 2018)

croix
Spectre des couleurs de l'arc-en-ciel visibles à l'oeil nu
  • Plus symboliquement encore, depuis que j'ai dû retirer l'herbe que j'avais mise sur le sol, j'ai l'impression que je suis entrée dans le désert, à l'entrée d'une sorte de Tabernacle en construction - une tente du rendez-vous au milieu du désert. 

2/ "Qu'est-ce que c'est ?" (Exode 16, 15 la manne)
  • Dans la Bible (dans l'Ancien Testament), le "Tabernacle" c'est la "demeure de Dieu" (en hébreu "Mishkân" qui vient de "demeurer"). Il s'agit d'une construction mobile, d'une grande "tente" entourée d'un parvis.
    Elle est appelée également "Tente de la rencontre", "Tente d'assignation" (rencontre), "Tente du témoignage", "hutte"...

    Dieu la commande à Moïse pour y rencontrer son peuple. Cela se passe sur le Mont Sinaï au cours de l'Exode (Exode 25 à 27 et 35 à 40). Pour sa construction, Dieu donne des instructions extrêment précises de mesures, de matériaux... ainsi que pour le gérer (prêtres, habits, cérémonies...). Dans sa partie la plus sacrée, se trouve 
    l'Arche d'alliance dans lequel sont déposés, entre autres, les Tables de la Loi (les "10 Commandements" ou "10 Paroles" "Décalogue").
    Plus tard, l'Arche sera placée dans le premier Temple construit en dur à Jérusalem, le Temple de Salomon.
(> En savoir plus sur Wikipedia...)
tabernacle
Tabernacle de Timna, une réplique réalisée en 1986 par les allemands
Photo: "Tabernacle model from above" sur le site BiblePlaces.com
Voir aussi le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tabernacle_(Bible)
  • C'est donc un lieu de rendez-vous, de partage, de grâces (Parole, lumière, pains, prières) et de dialogue.
Tabernacle
  • Et pour moi, cette tente a pris vie avec le Christ et corps avec nous. 
"14 Et la parole chair devint et dressa sa tente parmi nous, et nous contemplâmes la gloire d'elle, gloire comme d'un fils unique d'auprès du père, pleine de grâce et de vérité" (Jean 1, 14, traduction mot-à-mot depuis le texte grec)

"27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part." (1 Corinthiens 12, 27)

* NBS : La Nouvelle Bible Second Edition d'étude de l'Alliance Biblique Universelle

En ouvrant les bras, le Christ lui donne la forme d'une une croix de vie. Il semble être la charpente d'une demeure en construction.
Peu à peu, cette croix, relevée par Dieu (YHVH), sort du chaos et du vide.

"1 Au commencement, Dieu (Elohiym) créa les cieux et la terre. 2 La terre était un chaos, elle était vide ; il y avait des ténèbres au-dessus de l'abîme, et le souffle (Ruwach) de Dieu tournoyait au-dessus des eaux. (Genèse 1, 1-2 NBS)

Jusqu'à recevoir l'Esprit de Dieu (= son souffle) et ne faire qu'UN avec lui.

"20 Ce n'est pas pour eux seulement que je demande (prie), mais encore pour ceux qui, par leur parole, mettront leur foi en moi, 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que c'est toi qui m'as envoyé. 22 Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous, nous sommes un,- 23 moi en eux, et toi en moi,- pour qu'ils soient accomplis dans l'unité (parfaitement un) et que le monde sache que c'est toi qui m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé." (Jean 17, 20 – 23 NBS)


Comme quoi tout est relatif. Notre place et la dimension dans laquelle nous évoluions dépendent à mon sens, du repère que nous choisissons, celui vers lequel nous tournons nos regards et notre espérance. Suis-je mon propre repère ? Où est-il "Tout-autre" ? 
Plan schématique du Tabernacle
tabernacle
© Alexandra Domnec

3/ "Où demeures-tu ?" (Jean 1, 38)
Quatre étapes, quatre dimensions...


Je l'ai déjà expliqué dans la description de cette fresque. Etapes après étapes, nous renaissons...
  • Première dimension : Face au rien, face à la mort, à l'horreur, à la douleur, à la peur, à la brutalité, face à l'abîme et à ses serviteurs, face aux nouvelles mortifères,... nous nous retournons vers la vie. C'est l'éveil, le retournement.
  • Deuxième dimension : Puis premier amour, première fécondité, nous accueillons l'autre,... voire l'Autre, le monde de l'invisible (baptême). C'est le premier pas, l'amour
  •  Troisième dimension : Ensuite, il s'agit d'une recherche de paix, de vérité et d'équilibre. Un équilibre bien difficile entre l'esprit, l'âme et le corps. Un lieu de Parole, de dialogue, de bénédiction et de grâces. Nous sommes au cœur de cette sorte de Jérusalem symbolique ("Jérusalem" = "fondement de la paix" en hébreu). C'est le deuxième pas, la paix
  •  Quatrième dimension : <Pause> ("celah" en hébreu que nous retrouvons dans les Psaumes) C'est la joie et le repos pour les enfants de Noé (Noé = "repos, tranquillité " en hébreu) dans la maison de notre Père, dans sa demeure, son royaume. Et dès à présent, nous y sommes invités. Même si nous ne le vivons pas pleinement, quelques-fois nous en goûtons la saveur. Des moments de joie et de partage qui bien que fugaces, nourrissent notre vie d'une joie et d'une douceur infinies. C'est le troisième pas, la joie.
"20 Interrogé par les pharisiens pour savoir quand viendrait le royaume de Dieu, il leur répondit : Le royaume de Dieu ne vient pas de telle sorte qu'on puisse l'observer. 21 On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous." (Luc 17, 20 - 21)

"3 J'entendis du trône une voix forte qui disait : La demeure de Dieu est avec les humains ! Il aura sa demeure avec eux, ils seront ses peuples, et lui-même, qui est Dieu avec eux, sera leur Dieu." (Apocalypse 21, 3 NBS)

4 étapes, 4 dimensions
tabernacle
© Alexandra Domnec

pas

Trois pas
, comme trois jours ont suffit pour être transformé, renaître, se relever, ressusciter... pour reconstruire le temple que nous sommes, à l'image du Christ et accueillir l'Esprit de vie, d'intelligence, d'amour, de paix, de joie... le souffle de Dieu.

"25 Jésus lui dit : « Je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; 26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »" (Jean 11, 25)

* Les mots "se lever" comme on se lève le matin, "se relever", "réveiller", "faire lever", "relever", "ressusciter", "résurrection"... ont la même origine. Il s'agit des verbes grecs "egeiro" ou "anistemi". (Voir aussi pour le mot "résurrection" dans le Simple petit Dictionnaire de Théologie)

18 Les Juifs, prenant la parole, lui dirent : Quel signe nous montres-tu, pour agir de la sorte ? 19 Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! 21 Mais il parlait du temple de son corps. 22 C'est pourquoi, lorsqu'il fut relevé d'entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu'il avait dit cela, et ils crurent à l'Ecriture et à la parole que Jésus avait dite. (Jean 2, 18 - 22)


"23 Jésus lui répondit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui et nous ferons notre demeure chez lui. 24 Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé." (Jean 14, 23 - 24)

  • Puis c'est l'envoi. La vie prend un sens ! Comme des petits feux, nous partons en mission hors du temple, simplement, chacun à son niveau et selon ses dons, annoncer la venue du royaume de notre Père et travailler à sa venue.
"7 Qu'ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne !" (Esaïe 52, 7)

Nous sommes invités à prendre part à cette grande chaîne d'amour et de vie qui se créé depuis la nuit des temps jusqu'à l'éternité.

C'est le début d'une longue marche, à la suite du Christ...

pas
paspas

4/ Quatrième dimension ?

arche
Arche d'alliance du Tabernacle de Timna
Photo: sur le site BiblePlaces.com

Et pour ceux qui cherchent davantage, il y avait dans le Très Saint (le Saint des Saints) du Tabernacle, une arche d'alliance. 

Ne serait-ce pas une sorte de volume en mouvement (voir quatrième dimension et espace-temps) prêt à partir et qui nous attend ? Une étape ultime, a priori, où nous pourrions naviguer avec le Christ, la lumière du monde, dans l'espace et le temps ?

Dans ce cas, où serions-nous vraiment ? (voir la dualité onde-corpuscule)

29 Pendant qu'il (Jésus) priait, l'aspect de son visage changea, et son vêtement devint d'une éclatante blancheur. 30 Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Elie, 31 qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu'il allait accomplir à Jérusalem. (Luc 9, 29 - 31 la transfiguration)

"20 Mais Jésus leur dit : C'est moi ; n'ayez pas peur ! 21 Ils voulaient donc le prendre dans la barque, et aussitôt la barque aborda au lieu où ils allaient." (Jean 6, 20)

Paul parlait déjà de quatre dimensions, il y a environ 2000 ans : "14 A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, 15 duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, 16 afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, 17 en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi ; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, 18 vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, 19 et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
20 Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, 21 à lui soit la gloire dans l'Eglise* et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !" (Ephésiens 3, 14 - 21)

* "Le mot « église » vient du latin ecclesia, issu du grec ekklesia ( ἐκκλησία), qui signifie assemblée (vers 300). Lorsque les premiers chrétiens employaient le terme église, ils reprenaient l'une des appellations traditionnelles du judaïsme hellénique pour désigner Israël ou le peuple de Dieu. Cependant, l’usage chrétien du terme ekklesia a également sonné comme en contrepoint de celui qui en était fait dans les cités grecques. Dans le monde grec classique, l’ekklesia était une assemblée réservée aux citoyens et à laquelle les étrangers n’étaient pas admis1. L’Église au sens chrétien est l’assemblée dans laquelle plus personne n’est étranger. Elle est ce qui rassemble des hommes de toute nation, race, peuple et langue (Ap. 7,9)." (Source Wikipedia ) "9 Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue." (Apocalypse 7, 9)

Et toi, "où es-tu ?"
Alors à ceux qui disent : "Dieu existe-t-il ?"

Peut-être répondrais-je à l'image de Dieu : "où es-tu ?"
Où es-tu dans sa création ? Qui ou quel est ton repère ? Quelle dimension espères-tu ? ...

Haut

© Alexandra Domnec, tous droits réservés - 1er avril 2018 - Pour me contacter : alexandra@domnec.com