Montagne des oliviers, pause ! par Alexandra Domnec

 RETOUR ACCUEIL - Présentation du tableau 
Google
Translate
 

L'avancée du jour : scènes de vie et chênes verts (18/07/22)
Alexandra Domnec
Huile sur toile (81 x 65 cm)
 9ème idée : Jérusalem au temps de Jésus : climat ? saisons ?...
La vie s'installe : je commence par souligner de blanc les routes, puis les murs de pierre qui entourent des champs. Il y a de l'orge que l'on va bientôt couper et du blé encore bien vert...
Des maisons apparaissent et forment quelques hameaux.

Il y a quelques badauds sur les chemins avec leurs ânes... Peut-être des paysans ou des marchands qui rentrent avant la première veille (18h à 21h) ?...

Juste devant moi, il y a un champ d'oliviers, des palmiers et un chemin bordé de cyprès qui descend jusque dans la Vallée du Cédron...

L'herbe est encore verte en cette saison*. Même si depuis quelques semaines, il ne pleut presque plus. Nous sommes à l'heure où tout est d'or. L'air est doux. 


Mais doux comment ?

Comme pour chaque tableau, je continue mes recherches pour en savoir plus cette fois-ci sur le climat, sur les saisons, sur tout ce que je peux trouver pour me donner une idée plus précise de ce lieu au temps de Jésus...

Comme nous l'avions vu le 10/07/22, nous sommes quelques jours avant la fête de la Pâque qui eut lieu a priori le 14 Nisan / 7 avril vers l'an 30 ( voir l'annexe 1 : vie de Jéus).


Le climat de Jérusalem, aujourd'hui...

Jérusalem se situe dans les "Collines/monts de Jérusalem" (voir en annexe 2 : les monts de Jérusalem). Le climat est dit "méditerranéen et dans une moindre mesure montagnard" (cf. wikipedia "Jérusalem"). Aujourd'hui, en avril, la température moyenne est de 17,1 °C (min 12,6 °C - max 21,5 °C).
La moyenne des jours de précipitation dans le mois est de 4,4 jours (24,5 mm) contre 10,9 en décembre, 12,9 en janvier et 11,7 en février.

Il n'y a que deux grandes saisons : la période fraîche et humide d'octobre à avril et la période plus chaude (40 à 44 °C en juillet/août) et sèche de mai à septembre.

Mais le climat que nous voyons maintenant ressemblait-il à celui que connut Jésus ?


Le climat et et végétation d'hier ?

Je trouve différentes informations.
Sur les températures, j'observe les courbes, comme par exemple l'article dans le monde : "Le climat du XXe siècle sans précédent depuis Jésus Christ",

Ce que je j'apprends en particulier c'est que contrairement au paysage actuel, il semble qu'il y avait avant de grandes forêts. Que "le paysage proche de Jérusalem était jadis couvert de forêts de chênes verts". Sa destruction commença après 4000 av. J.-C., mais à l'époque de l'Ancien Testament elles étaient encore assez étendues pour que les lions et les ours y résidant représnetent un danger pour les habitants".  (voir page en annexe 2 : les paysage de la Bible). Vers 1200 av. J.-C. les "Collines de Jérusalem" étaient encore boisées. "Au temps de Jésus, nombre des forêts avaient déjà disparu." 

Je relis l'article passionnant de Géo "Jérusalem au temps des splendeurs d'Hérode". Mais je ne trouve rien concernant le climat et la végétation de l'époque...

Ce que je constate en revanche, c'est qu'au fil du temps, le paysage semble devenir de plus en plus sec et aride (voir l'annexe 2 : les terrasses vides du village d'Anatot à 5 km au nord de Jérusalem).

Or, c'est avec des jours comme aujourd'hui, où nous vivons quelques jours de forte canicule (+ 40 °C) que l'on comprend d'autant plus la valeur inestimable de l'eau ! Sans eau, pas de vie... mais aussi celle de l'ombre... l'ombre d'un "arbre planté sur les cours d'eau" (Psaume 1)  (voir le 03/07/22)...


Au final, je rajoute quelques "chênes verts" en souvenir du passé... et avec l'espoir, ici ou ailleurs, qu'on préserve davantage ceux qui restent !

Parmi les 3 espèces les plus répendues, je choisis arbitrairement le chêne le plus commun en Israël, le "chêne palestinien", le "Quercus calliprinos" (illustration sur le site "Flowers in israël"). C'est un arbre de 5 à 15 m de hauteur. Le nom du chêne en hébreu est "'Elown" ou "'Allown" vient a priori de "'Ayil" = "bélier ou "force". D'autres disent de "El" ou "Al" = Dieu.

Quercus calliprinos :
"Le bois dur, combiné au grand âge que certains chênes peuvent atteindre, a amené les chênes à être associés à la fois à la force et à la vie éternelle dans de nombreuses sociétés.
Dans la Bible, les chênes étaient associés au pouvoir, à la force ou à la longévité dans le sens de longue vie. Les anciens Hébreux considéraient le chêne comme sacré car c'était sous un chêne qu'Abraham offrait l'hospitalité à Dieu et à deux de ses anges, déguisés en voyageurs (Genèse 18). C'est l'une des 60 références au chêne dans la Bible.
Les grands arbres de Mamré sont des Quercus calliprinos, dits chênes palestiniens. Certaines Bibles traduisent chêne par térébinthe ; cependant, le chêne et le térébinthe sont des arbres différents.
Le chêne était le symbole de la force et de la robustesse dans toutes les religions et mythologies de l'hémisphère nord." (source : le site "Flowers in israël")


  Haut  
© Alexandra Domnec, tous droits réservés - Publié le 18 juillet 2022 - Google Translate - Pour me contacter : info@domnec.com